Anerice la Shushess

Carnet d'Anerice la Shushess

La nuit tombe sur la ville, l'horizon est couronné de rayonspourpres qui diminuent a vue d'oeil. La lune est déja là, on la devine. Son heure vient, elle s'impatiente. Moi, j'attends tranquillement, pensive comme chaque soir, dans l'ombre de ce balcon chargé de vigne, assise sur le marbre froid de la balustrade. C'est bientôt l'heure du petit déjeuner. Mes souvenirs sont de plus en plus confus au fil des années, et la faim m'embrouille l'esprit. Je me revois autrefois, comme à travers un voile rouge.

J'ai quatre ans. Je suis tombée en jouant dans la cour du château. Je me suis écorchée le bras et je pleure. Maman me relève et me console, elle me promet une sucette pour me faire oublier la douleur. Je lèche le sang pendant qu'elle va prendre la friandise dans le grand pot. Elle sèche mes larmes en souriant et dans ma bouche se mêlent le goût du sang et de la cerise. C'est bon.

J'ai quinze ans. La femme de chambre a trouvé du sang sur mon ligne et en a parlé a Maman. Je m'attends a me faire disputer, mais elle me serre dans ses bras avec une petite larme en m'appelant sa "grande fille". Elle me dit qu'a partir de maintenant j'ai le droit de porter des bas noirs, des rubans rouges aux cheveux et d'aller au bal. Chouette !

J'ai dix-huit ans. Mon prétendant, Lestarte, a grimpé au balcon pendant que mes parents dormaient pour me déclamer des poèmes d'amour, et plus si affinité. Je l'embrasse si fouguesement dans le cou que cela lui laisse un petit suçon tout rouge. A ce moment là, il tombe à genoux et me tend un énorme diamant en me demandant de l'épouser. Si j'avais su, j'aurais morduplus fort, j'aurais peut-être eu la rivière de diamants assortie.

J'ai dix-huit ans encore. Pour notre voyage de noces, Lestarte nous a offert une croisière sur le plus beau bateau du monde, Le Tic-tac-tic. L'ingénieur Xelor qui en est l'inventeur nous fait visiter la salle des rouages, c'est impréssionant. Tous les soirs, un orchestre joue dans la somptueuse salle de bal. Lestarte me dit qu'il a une surprise pour moi: c'est une magnifique robe pour aller danser. Une robe de soie rouge sombre, avec des pierres précieuses en guise d'agafes, de curieuses pierres flamboyantes qui semblent parfois s'animer...

A partir de là, mes souvenirs sont de plus en plus flous... Je me souviens très vaguement du naufrage. J'ai pu monter dans un canot avec une vingtaine d'autres personnes. Il faisait froid, nous avons dérivé toute la nuit. Personne ne venait. Je n'ai appris que bien plus tard que le déluge avait recouvert une grande partie du pays, noyé des milliers de gens. Je me souviens juste de la pluie glacée, de l'angoisse, et des pierres sur ma robe qui scintillaient sous les étoiles et qui semblaient chaudes au toucher. Et j'enends encore ces voix qui me disaient "Tu dois vivre....Mords-les...Vide-les de leur chaleur jusqu'à la dernière goutte..." Quand les secours sont finalement arrivés, j'étais la seule survivante.

Aujourd'hui, j'ai mille ans et des poussières. Je vis toujours et j'ai toujours la jeunesse de ce soir de bal. Les pierres de ma robe flamboient du même feu quand la lune se lève. Elles me parlent toujours et me disent qu'il est l'heure de chercher un cavalier pour la nuit. Depuis des siècles, ma vie est une longue promenade nocturne dans les ruelles pleines de jeune gens à goûter. Je suis Anerice la Shushess et je suis une dame Vampyre. Personne ne peut m'arrêter. 

Analyse

Dans ce texte, nous pouvons voir l'évolution du caractère de celle qui sera surement la plus grande dame Vampyre que l'on est jamais connu. Sera surement? Oui, ce carnet que j'ai trouvé dans une crypte appartient à Anerice la Shushess qui y écrit l'histoire de sa vie, non pas en nombre d'année mais en nombre de siècle. Ici, elle a plus de mille ans, pourtant, notre monde n'a que 600 ans, comment l'expliquer? Et bien, de la même façon que l'on explique l'entrée de N sur Sakai, ou récemment, à l'écriture de ces lignes, les changements de dimension et les failles temporels permises et ouvertes grâce aux Ogrines, un nouvel élement récemment découvert.

Pourquoi le terme Shushess? Ce n'est pas évident, mais nous remarquons vers la fin du texte une allusion certaine a un Shushu. Les fameux agrafes, pierres précieuses de la robe de soie rouge offerte par son prétendant Lestarte. Dame Vampyre possédé par un Shushu de Rushu, Anerice est surnommé la Shushess.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

EPISODE 1 !

×