Presqu'île des Dragoeufs

Cette presqu'île est située au sud d'Amakna ; le seul moyen d'y accéder est de passer par un pont gardé par un homme en armes. Vous êtes jeune et fou, vous n'écouterez pas ses conseils. Vous irez jusqu'au village des Dragoeufs.

Un peu d'histoire

L'histoire de ce village abandonné remonte à il y a bien longtemps. En effet, c'est dans cette contrée que les premiers habitants d'Amakna ont construit leur village, qui fut le tout premier d'Amakna. On le nomme aujourd'hui « le village primordial », pour le distinguer de l'actuel village, situé plus au nord.

C'est Osamodas en personne qui a puni les habitants de ce village. Enfin, c'est ce qu'on raconte... Vous savez que les oeufs de Dragon sont très convoités dans notre Monde. Et les villageois auraient voulu élever des Dragoeufs dans le but de créer un Dofus !

Bien vite, les Dragoeufs furent parqués et élevés en batterie. Les villageois sélectionnèrent les meilleures Dragueuses, et virent apparaître des oeufs de plus en plus gros, et beaux... jusqu'au jour où l'une d'elles pondit un oeuf écarlate. Unique ! Était-ce un Dofus ? Les villageois l'emmenèrent pour l'examiner sans se soucier des cris de protestation de la Dragueuse. Les cris montèrent comme une houle menaçante, mais après tout, ces Dragueuses n'étaient que des bêtes d'élevage !

On dit que les Dragoeufs se rebellèrent contre leurs maîtres. On dit que parmi eux se dressaient deux Dragons rebelles. On dit aussi que si ma tante en avait, on l'appellerait mon oncle. Une chose est sûre : le Dragoeuf a la dent dure, et les enfants sont pour eux très faciles à mâcher. Quant aux parents, brûlés à point, ils font un plat de résistance très correct.

Une partie des Dragoeufs élut domicile sur la presqu'île qui porte désormais leur nom. La race des Dragoeufs s'est alors divisée en deux branches restées très proches : ceux de la surface et ceux qui continuèrent à vivre dans le Sanctuaire.

Quant aux habitants, ils se sont exilés, ne pouvant faire face aux terribles "Dragoeufs", et se sont installés dans ce qui est aujourd'hui le village d'Amakna.

Petit tour du propriétaire

La presqu'île des Dragoeufs:

Cette ravissante presqu'île est située au sud d'Amakna. Le seul moyen d'y accéder est de passer outre la mise en garde du guerrier qui la monte.
Les brigands ont parfois tendance à rôder dans ce secteur... mais ils ne sont pas les pires à craindre. En effet, des légions de Dragoeufs se sont abattues sur ce coin de terre, pour le malheur de ses habitants. Il semblerait qu'un dofus maléficié soit à l'origine de ce fléau. En effet, tout aventurier sait qu'un Dofus est un oeuf de Dragon offert par un Dragon amoureux à l'élu(e) de son coeur. Or on peut s'étonner de ce qu'ils n'éclosent jamais : c'est en cela que réside toute la magie draconique ! C'est parce que l'esprit du Dragon est gardé captif dans sa coquille que ces oeufs sont si puissants. 
Que des Dragons de taille réduite, et surtout aussi belliqueux, aient vu le jour est sans doute l'oeuvre d'un cerveau malfaisant et génial, ou d'un apprenti mage ayant abusé de ses pouvoirs.

Le Sanctuaire des Dragoeufs:

Un village peut en cacher un autre. Les ruines de l'ancien village d'Amakna, sur la presqu'île des Dragoeufs, cachent bien plus que ça. Elles sont les vestiges d'une histoire dramatiques. Les vestiges de la punition divine portée à un peuple trop orgueilleux. 
Sous ce village, en effet, existe une immense caverne : le sanctuaire des Dragoeufs. Les Dragoeufs y vivaient jadis en paix. Un jour, des habitants d'Amakna découvrirent le santuaire et ses dragons. Alors, par génie ou par folie, ils eurent une idée démentielle. Je dirais même plus, ils eurent une démentielle idée. La première chose qui vint à leur esprits quand ils découvrirent l'existence de ce peuple de dragons et de leur sanctuaire protégé du regard des dieux fut un syllogisme : "Les Dragoeufs pondent des oeufs. Les Dofus sont des oeufs de dragons. Les Dragoeufs peuvent donc pondre des Dofus si on les aide." 

La suite des évènements reste encore obscure aujourd'hui.

Cet élevage, comme l'existence du Sanctuaire, furent gardés dans le secret le plus total. Et cette situation perdura pendant plusieurs générations. Vint un jour désastreux entre tous où les Dragoeufs n'acceptèrent plus qu'on joue avec leurs oeufs. Ils se révoltèrent donc, massacrant de-ci de-là leurs éleveurs. Il fallait au moins ça pour faire entendre leur mécontentement, après tout. 

Les sages sentirent venir la fin, voire une faim dans le cas présent... L'entrée du Sanctuaire fut alors condamnée et un Kanojedo fut construit par-dessus pour dissimuler leurs répréhensibles activités. C'était sous-estimer le courroux des dieux !

Dans un de ses manuscrits, l'éminent philosophe Platoun évoque cette triste période de l'histoire. On ne possède malheureusement plus que des fragments de ces manuscrits. Voici l'un d'eux.

"Alors que le dieu des dieux, Osamodas, qui règne suivant les lois et qui peut discerner ces sortes de choses, s'apercevant du malheureux état d'une race qui avait été vertueuse, résolut de châtier les éleveurs de Dragoeufs pour les rendre plus modérés et plus sages. À cet effet, il réunit tous les dieux dans leur demeure, la plus précieuse, celle qui, située au centre de tout l'univers, voit tout ce qui participe à la génération, et, les ayant rassemblés, il leur dit..." La citation de Platoun finit sur ces mots. 

Toutefois, on peut se douter qu'Osamodas parla à ses divins collègues. Et ce qui fut dit ce jour là n'était pas de bon augure pour les habitants d'Amakna. Le Sanctuaire furent rouvert par les dieux. Une vague de Dragoeufs en manque de vengeance et de massacre déferla sur le village d'Amakna... qui fut rapidement réduit en miettes. Les habitants les plus rapides purent courir se réfugier dans ce qu'on appelle aujourd'hui le château d'Amakna. Les moins rapides participèrent au festin des Dragoeufs, sous forme de saucisses et pâtes, le tout cuit à feu vif.

Ainsi se termine ce chapitre de l'histoire du Sanctuaire des Dragoeufs. Un mystère demeure toutefois... Les éleveurs arrivèrent-ils tout de même à leurs fins ? Réussirent-ils à créer un Dofus ? Le mystère reste entier, total, et insondable. 

La faune et la flore

Elle est entièrement composée de Dragoeufs, sortis de l'oeuf ou non, ils sont tous bon au combat et n'hésite pas à vous attaquer par suprise. Et ceci n'est pas seulement pénible, car ils sont partous !

Donjons

Quand il s’agit de protéger ses Dragœufs chéris, Crocabulia y met du cœur ! Et vous ne ferez pas d’omelette de Dragoss… sans casser la Crocabulia. Encore faudra-t-il l’atteindre, car dans le Donjon des Dragœufs, vous ferez d’abord connaissance avec toute la famille :
 
  • Des Dragoss, et qu’ils soient Blancs, Saphirs ou Éveillés, ils sont tous affamés ! Faites attention à leur souffle et à leurs météorites sous peine de finir K.O puis dévoré.
  • Des Dragœufs de toutes sortes, aussi coriaces les uns que les autres. Si vous souhaitez cassez des œufs, il faudra vous armer de courage, et pas que…
  • Des Dragœufs Guerriers, la virilité incarnée de ce donjon. Ils sont grands, costauds et armés ! Un coup de sabre bien placé et le tour est joué…
  • Des Dragueuses, plus charmeuses que jamais : un clin d’œil, un sourire en coin et vous voilà avec un sourire béat. Pendant ce temps, un de ses alliés en profitera pour se faufiler derrière vous et s’occuper de votre cas.
  • Des Dragœufs Volants, qui se déplacent avec une rapidité déconcertante ! Soyez vifs si vous espérez les faire chuter.
  • Des Coquilles Explosives, qui risquent de tout exploser… dans tous les sens du terme !
Dragoss, Dragœuf, Coquilles… tout cela est un peu flou pour vous ? Quant à leur reproduction, n’en parlons même pas ? Dina Tapio pourra vous renseigner.
 
« Les dragueuses pondent des œufs. Lorsqu’elles sont fécondées par les Dragœufs guerriers, ces œufs donnent naissance à des Dragœufs immatures, qui pourront devenir des Dragoss ou des Dragœufs. Les œufs non fécondés finissent la plupart du temps en omelettes, mais certains deviennent des Coquilles explosives ou soignantes. Les versions explosives éclatent lorsqu’elles sont trop anciennes. »

Mais la star du donjon, c’est bien entendu la flamboyante Crocabulia ! Une dragonne musclée, assez volage, mais surtout très puissante ! En plus, elle garde scrupuleusement le Dofus Vulbisqu’elle défend bec et ongles. Ils sont nombreux les aventuriers à se laisser tenter par ce donjon juste pour espérer repartir avec ce précieux… Ce n’est pas chose facile, mais comme on dit : « qui ne tente rien n’a rien » ! Vous aussi vous souhaitez tenter votre chance ?
 
Pour ceux qui ne parviendraient pas à relever entièrement le défi, sachez tout de même que grâce aux ressources obtenues dans le donjon, vous pourrez fabriquer la Panoplie Dragœuf ou d’autres objets comme la Coiffe du Dragœuf Volant  ou les Dragocoiffes !
 
Allez hop,hop, tous au Donjon ! Vous n’allez pas faire attendre une demoiselle qui cause la détresse tout de même ?
 

Ambiance

Vous avez cru qu'il y ferait bon vivre ? Et bien vous vous trompez, le village des dragoeufs est d'une ambiance chaotique. Deux ou autres habitués du coin pourtant vous renseigneront sur l'histoire de l'ancien village. Seul les aventuriers passant par là pour visiter le Crocabulia attiré par le Dofus Vulbis mettront une pointe d'ambiance.
 
Le mot de la fin

Amplit d'histoire, le lieux à bien vite déchanté et n'est plus ce qu'il était. Les aventuriers aguéris sont les seuls visiteurs réels du village et les autres touchent les vestiges avec leurs yeux où se font régulièrement attaqués par toutes ces coquilles si dangereuses. Il fût un temps néanmoins ou le village subit un tantinet d'activitée, quand Grozilla et Grasmera rendirent visite aux aventuriers il y a quelques années. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

EPISODE 1 !

×