Cognons nous dans les bois - Baul Punyan

 

Quand j'étais encore qu'un Iop en culottes courtes, ma môman me racontait tout plein d'histoires sur la forêt Mystifiée. Je me souviens par exemple de l'histoire de Franche-Neige, capturée par sept champignons-lutins, ou celle du Petit Frousquet qui s'était perdu dans les bois. Dans ces contes, il était toujours question d'esprits farceurs, de créatures mystérieuses et d'arbres enchantés plus féroces que des Abraknydes... ça me faisait peur, mais ça me fascinait en même temps.

C'est comme ça que je suis tombé amoureux de la Forêt et que je suis devenu bûcheron. Enfin, bûcheron... C'est vite dit, car en réalité je touchais pas aux arbres ! Ces lieux étaient bien trop sacrés ! Jamais je me serais risqué à offenser les esprits du coin ! Personne, même pas un Iop, n'était assez bête pour ça ! Non, je me contentais de ramasser le bois mort que la Forêt voulait bien me donner. J'étais plus une sorte de garde forestier, en fin de compte.

Bref, tout ça pour dire que dans ma carrière, j'ai eu l'occasion de voir et entendre pas mal de choses bizarres dans ces bois. Mais jamais j'aurais pensé assister à un combat entre deux Protecteurs des mois !

Tout a commencé par un jour de Descendre, juste avant la Glaciation. Je faisais ma petite ronde habituelle et j'avais déjà ramassé pas mal de branches mortes, quand j'ai entendu un vacarme épouvantable venant des profondeurs de la Forêt. Ça ressemblait à rien de ce que je connaissais. On aurait dit que des Craqueleurs géants faisaient un concours de roulades sur la mousse des bois.

 Je suis curieux de nature. Et je suis pas du genre à rebrousser chemin face à l'inconnu. Au contraire, j'ai plutôt l'habitude de foncer tête baissée ! Ça m'a souvent joué des tours... mais parfois on a de bonnes surprises ! Je me suis donc aventuré dans la Forêt afin de tirer tout ça au clair.

À mesure que j'avançais, les bruits s'intensifiaient et je sentais le sol trembler. J'étais pas vraiment rassuré, j'avoue, mais je voulais savoir ce qu'il se passait 

C'est alors que je l'ai vue, au détour d'un bosquet. Elle était belle et bleue, irréelle, envoûtante. Elle était grande comme un Trool, légère comme une plume de Tofu, gracieuse comme une fleur de Bulbuisson. Une beauté glacée. L'espace d'un instant, j'ai cru que c'était la reine des neiges, celle des contes de mon enfance. Mais non, c'était pas une reine ! Ni une déesse ! Ni même un mirage ! C'était Jiva, la gardienne du mois de Javian !

J'ai pas mis longtemps à m'apercevoir qu'elle était pas seule. Face à elle, il y avait un énorme démon qui avait du mal à se tenir sur ses jambes. C'était Djaul, le Protecteur de Descendre... Quand j'ai vu ce colosse, tout droit sorti du Tartare, je me suis senti tout petit ! Pendant un instant, j'ai pensé à m'éclipser sans rien dire, mais j'avais trop peur qu'il me repère. Alors, je suis resté là sans bouger. Et je les ai regardés se battre.

Ah, c'était quelque chose ! Un combat de titans ! Djaul se jetait sur Jiva et lui tirait les cheveux ! Jiva ripostait en lui décochant de violents coups de pieds dans les coudes ! Paf, il répliquait en lui donnant des claques ! Pif, elle lui mettait une vilaine pichenette sur le museau ! Pouf, ils tombaient tous les deux sur les fesses et écrasaient les arbres au passage !

Je voyais pas bien ce qui aurait pu les arrêter. On aurait dit deux Craqueleurs luttant dans un Tofulailler. Les coups pleuvaient, les poings s'écrasaient, les plumes volaient... Et tout ce qui se trouvait autour d'eux était pulvérisé. Heureusement, j'étais à une distance suffisante pour pas me faire écraser. Mais à plusieurs reprises j'ai bien cru que j'allais y rester !

 

Ça faisait déjà un bon moment que je les observais quand j'ai vu Djaul frapper Jiva sous la ceinture. Slatch ! Un violent coup de griffe ! En un instant, la cuisse de Jiva avait été lacérée. Alors, du sang s'est mis à couler de sa blessure, un sang d'un bleu intense qui gouttait le long de sa jambe. Il arrosait le sol et s'infiltrait dans la terre, si vite que ça en devenait irréel. Et au bout de quelques secondes seulement, la végétation à proximité a commencé à se transformer. J'ai vu de curieuses veines d'un bleu glacial, luisant, se former le long des tiges et des troncs. Les pétales se sont figés, les feuilles se sont paralysées et les écorces se sont pétrifiées, tout ça à une vitesse hallucinante.

Le sang glacé de Jiva avait contaminé la Forêt tout entière.

Voyant ça, j'ai ravalé mon courage et je me suis dit qu'il était temps de vider les lieux. Et en vitesse ! J'ai profité de ce que les Protecteurs avaient repris leur lutte et j'ai filé sans demander mon reste ! J'étais tellement affolé que j'ai mis à peine quelques minutes à rejoindre ma cabane et à m'y barricader !

J'avais bien fait. Car je venais à peine de me mettre à l'abri qu'un blizzard épouvantable s'est mis √à souffler à l'extérieur. La Glaciation venait de commencer.

 Aujourd'hui encore, je remercie les dieux de m'avoir épargné ! Si j'étais resté dehors, j'aurais été congelé à coup sûr !

La Forêt, quant à elle, s'est couverte d'une épaisse pellicule de glace. Déjà figée par le sang de Jiva, elle venait de se pétrifier à jamais...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

EPISODE 1 !

×